HONNORAIRES 

Sauf en cas d'urgence ou de force majeure ou lorsqu'il intervient au titre de l'aide juridictionnelle totale ou de la troisième partie de la loi n° 91-647 du 10 juillet 1991 relative à l'aide juridique, l'avocat conclut par écrit avec son client une convention d'honoraires, qui précise, notamment, le montant ou le mode de détermination des honoraires couvrant les diligences prévisibles, ainsi que les divers frais et débours envisagés.

 

DÉTERMINATION DES HONORAIRES

Les honoraires sont fixés selon les usages, en fonction de la situation de fortune du client, de la difficulté de l'affaire, des frais exposés par l'avocat, de sa notoriété et des diligences de celui-ci. L'avocat chargé d'un dossier peut demander des honoraires à son client même si ce dossier lui est retiré avant sa conclusion, dans la mesure du travail accompli.

 

ÉLEMENTS DE LA REMUNERATION

La rémunération de l'avocat est fonction, notamment, de chacun des éléments suivants conformément aux usages :

  • le temps consacré à l’affaire;

  • le travail de recherche;

  • la nature et la difficulté de l’affaire;

  • l’importance des intérêts en cause;

  • l’incidence des frais et charges du cabinet auquel il appartient;

  • sa notoriété, ses titres, son ancienneté, son expérience et la spécialisation dont il est titulaire;

  • les avantages et le résultat obtenus au profit du client par son travail, ainsi que le service rendu à celui-ci;

  • la situation de fortune du client.